Jeudi 8 juin : De Torres-del-Rio à Belorado

 


A 8 heures, mon vélo est bien à l'abri dans l'écurie, mais je dois attendre une heure avant qu'on m'ouvre ! Le soleil est déjà haut et il fait 20°C. Vers 9h30 voici Logroño, je traverse à pied le pont sur l'Ebre pour trouver l'église Santiago del Réal. Je flâne pendant une heure dans la ville.
Même en cherchant bien, je ne peux éviter des portions de quasi-autoroute (c'est le seul passage possible). Et ça monte, en même temps que la température. Je traverse Navarrete, et toujours par la bordure de la N120, j'arrive à Nàjera pour la pause casse-croute au bord de l'eau, sous le vol des cigognes, assez nombreuses.
Au long de l'interminable N120, les camions passent souvent à 1 mètre, et leur tourbillon d'air me donne une poussée favorable dans leur sillage. Dans la chaleur qui avoisine 30°C, je fais halte à Santo Domingo, devant le monastère cistercien, où l'ombre est rare. De nombreux marcheurs passent devant moi, ils commencent déjà à chercher un point d'étape.
Nouvelle pause à Redecilla del Camino : il fait de plus en plus chaud. Puis traversée de Castildelgado, et enfin, après de faibles mais longues montées, je trouve la belle descente de Belorado. La "pension Toñi" est assez facile à trouver, je ne prolonge pas comme hier.


Images du jour :        
un pèlerin, vers Logroño la cathédrale de Logroño détail : Saint-Jacques Matamore dans le vignoble,
près de Navarrete
Belorado :
sur le mur de l'église

Itinéraire : profil et carte (37 ko)